La Grande-Bretagne distribue ses titres Lloyds et RBS

La Grande-Bretagne distribue ses titres Lloyds et RBS

L’État britannique a tout intérêt à adjuger au public les titres Lloyds et Royal Bank of Scotland qui lui appartienne, afin de récupérer les milliards de Livres investis dans la nationalisation de ces deux banques sans exposer les contribuables à un risque financier.
Par conséquent, Londres a injecté au total 66 Milliards de Livres dans Lloyds et RBS pour leur éviter la faillite suite à la crise financière de 2008/2009 alors que malgré tout l’État possède encore 39% du capital de la première et 81% de celui de la seconde.
Rappelons que le mois dernier, le Premier Ministre conservateur s’est dit «ouvert à toutes les idées» afin de privatiser Lloyds et RBS et que Lloyds pèse actuellement 44 Milliards de Livres en Bourse et RBS 19 Milliards de Livres.
Par ailleurs, les investisseurs s’attendaient à ce que le Ministère des Finances et UK Financial Investments, l’instance qui gère les participations de l’État, choisissent une privatisation par étapes, en cédant des paquets d’actions à des investisseurs institutionnels.
Enfin, le cercle de réflexion «Policy Exchange» préconise de vendre une petite part des titres à cette sorte d’investisseurs et de se défaire de la plupart par le biais d’une distribution massive d’actions au public, permettant à chaque contribuable de recevoir pour un maximum de 1.650 Livres de titres.